Des Bégos bien costauds ?

J'aime les bégonias depuis très longtemps. Cela doit remonter à mon voisinage avec Patrick Rose, désormais responsable de la collection Nationale de Bégonias de Rochefort sur mer , lorsque nous étions voisins de chambre à l'institut de Genech, mais cette passion s'est renforcée ensuite par  l'étiquetage de la collection des serres d'Auteuil. Après une longue période d'absence dans ma vie ( ma femme trouve que ce sont des "plantes à mémé" !), ils reviennent en force depuis quelques années dans mon environnement, depuis que l'on a introduit des variétés jugées suffisamment rustiques ( dehors, c'est moins vieillot qu'en pot dans la maison...) 
J'ai été très heureux d trouver ce printemps la variété 'Beni-Toshiba', aux pépinières de la roche St Louis ( http://pepiniere-roche-saint-louis.fr/fr/)  et de les essayer cet été au jardin : 


Installées dans une faible épaisseur de terre légère et riche en compost de feuilles, parmi des fougères et des herchères, au pied de bambous et dans l'ombre quasi permanentte de mon Sophora panaché, ils ont prospéré presque sans arrosage malgré la sécheresse quasi permanente. 

Je suis "retombé dans la marmite" en visitant le "Rainforest Dome" au Garden By The Bay  de Singapour en été 2016. Là les bégonias sont mêlés aux autres tropicales sur un immense "mur" végétal qui couvre un dôme de 55 m de haut (5 étages) et que l'on admire depuis des passerelles étonnantes. Ils forment des cascades spectaculaires, où leur feuillage prend toute sa valeur.


Et oui, on va passer là haut, sur la passerelle... 

Une tapisserie incroyable de bégonias, fougères et philodendrons sur a face nord, peu ensoleillée...

et notre 'Beni-Toshiba', qui fleurit sous les orchidées... 
Allez, encore une... cascade de bégos, vue de dessus... 

Au Jardin botanique de Singapour... 

Et puis, au jardin botanique de Singapour (ci-dessus)  les bégos étaient cultivés de façon plus classique, à l'ombre, en tapis ("couvre-sol"!!) et cela m'a donné l'idée de reproduire à la maison ces tapis multicolores en utilisant des plantes non gélives. 

Ca, c'est chez moi, au Jardin d'Essais . ça ressemble à Singapour , non ? 

Voilà le résultat , qui m'a fait voyager tout l'été (sans bouger de mon patio, c'est bien moins cher...)
Reste à savoir si les bégonias vont bien passer l'hiver, comme les bégo "Garden Angel", qui reviennent chaque printemps chez moi et au Vasterival depuis 5 ans... des begos, vraiment costauds ? l'avenir le dira, mais par précaution, l'un d'entre eux est rentré à la maison, on ne sait jamais... ( dans mon bureau, pour ne pas avoir de remarques...)
Qui d'entre-vous a testé ces bégonias en extérieur ? Dans quelle région ? Merci pour vos commentaires...


Posts les plus consultés de ce blog

Comprendre le nom des plantes

Toutes les Plantes : Mon nouveau livre...

Moi, Président ?